Addictologie : 3 cas où proposer la téléconsultation à vos patients

La téléconsultation et une voie nouvelle pour faciliter l’accès aux soins à tous sur l’ensemble du territoire, y compris dans les zones où les professionnels de santé sont peu nombreux. Elle permet une prise en charge et un suivi plus rapide des patients, y compris pour les avis spécialisés comme l’addictologie.

Grâce à la visioconférence via un site internet sécurisé comme Medaviz.io, vos consultations peuvent maintenant être remboursées par l’Assurance Maladie dans le cadre du parcours de soin. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons 3 cas d’addictologie pris en charge en téléconsultation que vous pouvez rencontrer en tant que spécialiste (psychiatre, addictologue, hépatologue, gastro-entérologue, pneumologue, neurologue…) ou en médecine générale.

 

  1. Le sevrage tabagique

 

Vous êtes le médecin traitant de madame X qui vient de découvrir sa grossesse il y a quelques jours. Fumeuse d’une quinzaine de cigarettes par jour depuis quelques années, elle a arrêté sa consommation d’un coup pour protéger sa santé et celle de son bébé. Elle vous sollicite en téléconsultation car elle n’arrive pas à gérer les symptômes de manque qui lui provoquent un stress intense en soirée.

Tout comme en cabinet, vous discutez avec elle des modalités pour l’accompagner dans son sevrage. Elle décide finalement de prendre des substituts nicotiniques remboursés sur votre prescription médicale. Vous en profitez aussi pour lui envoyer une ordonnance des examens complémentaires de début de grossesse.

Elle vous recontactera ultérieurement avec les résultats via un nouveau rendez-vous de téléconsultation que vous conviendrez ensemble sur Medaviz.io.

 

  1. Le suivi de sevrage alcoolique

 

Monsieur Y, âgé de 55 ans, vous a été adressé par son médecin traitant pour la prise en charge d’une alcoolodépendance évoluant depuis plusieurs années. Lors de votre première consultation il y a une semaine, vous lui avez prescrit des médicaments pour son sevrage, et pour la prévention de la rechute.

Son permis de conduire ayant été suspendu il y a quelques mois, il a du mal à se rendre aux rendez-vous à votre cabinet et a déjà abandonné à deux reprises son sevrage par manque de suivi. Comme il est équipé d’une webcam et d’une connexion wifi à son domicile, vous avez convenu d’un rendez-vous hebdomadaire de téléconsultation sur Medaviz.io pour évaluer son sevrage en attendant la prochaine consultation à votre cabinet.

Grâce à ce suivi à distance, vous aidez les patients les plus isolés comme Monsieur Y à observer son abstinence en ajustant le traitement en fonction de ses besoins.

 

  1. L’aide de l’entourage

 

Madame Z, âgée de 40 ans, se trouve dépourvue devant la découverte d’une consommation de cannabis chez son fils âgé de 15 ans. Ne sachant pas quoi faire, elle se tourne vers vous, le médecin traitant de la famille, en téléconsultation pour savoir comment agir.

Tout comme au cabinet, vous discutez ensemble de l’attitude à avoir et vous lui proposez de parler avec son fils ultérieurement, toujours en téléconsultation, s’il est d’accord. Son fils accepte finalement quelques jours plus tard et vous pouvez ainsi l’adresser vers un addictologue pour une prise en charge.

 

Dr C. Lewandowski

Publié par David Lefeuvre

Responsable Marketing chez Medaviz

 
Google + Linkedin Imprimer