Médecine générale : Focus sur 3 cas simples de téléconsultation

Inviter la téléconsultation dans son quotidien de médecin généraliste interroge parfois sur sa mise en pratique. Nous vous aidons en vous proposant trois cas pour lesquels la téléconsultation offre non seulement la même qualité de soins qu’en cabinet, mais aussi un gain de temps pour vous et votre patient.

 

1er cas : La cystite simple.

 

Il s’agit de l’une de vos patientes, âgée d’une trentaine d’années, sans antécédent médical particulier, qui souhaite prendre rendez-vous pour ce qui semble être une infection urinaire non compliquée. Vous lui proposez une visioconférence via la plateforme sécurisée de Medaviz.io.

Après l’entretien court duquel vous faites le diagnostic de cystite simple, vous vous assurez qu’elle n’a pas de contre-indication et vous lui envoyez en pièce jointe :

  • Une ordonnance pour une ECBU ;
  • Une ordonnance pour un antibiotique monodose à prendre après l’analyse d’urine et un antalgique.

Grâce à la prise en charge de la téléconsultation par visioconférence par la CPAM, vous êtes rémunéré sur la base d’une consultation et votre patiente est remboursée. Vous pouvez vous assurer que le traitement a fonctionné 48h plus tard en lui proposant une téléconsultation qui lui évitera à nouveau de se déplacer.

 

2eme cas : Le renouvellement de traitement habituel.

 

Vous connaissez bien Madame X, âgée de 55 ans, qui vous consulte tous les 3 mois pour renouveler son traitement substitutif suite à une thyroïdectomie il y a 15 ans. Vous suivez sa TSH tous les ans et vous savez qu’elle est équilibrée grâce à son traitement.

Madame X habite un village charmant mais plutôt éloigné de votre cabinet et n’a pas le permis de conduire. Pour vous éviter le déplacement, vous lui proposez une téléconsultation qui vous permettra d’évaluer son état clinique et de renouveler son ordonnance.

Lors de la visioconférence, vous apprenez qu’elle a un tensiomètre à la maison pour son mari hypertendu, ce qui vous permet de vérifier sa tension artérielle et sa fréquence cardiaque. Après vous être assuré qu’elle ne présente pas de problème particulier, vous lui envoyez une ordonnance directement via Medaviz.io pour les 3 prochains mois.

 

3eme cas : La gestion d’une rhinite allergique.

 

Monsieur Y est un patient âgé de 23 ans que vous suivez depuis sa naissance. Il vit à plusieurs centaines de kilomètres pour ces études, c’est pourquoi il vous sollicite pour une visioconférence via Medaviz.io.

Après quelques minutes d’entretien, vous évoquez un diagnostic de rhinite allergique non compliquée. Nous sommes au printemps et c’est déjà la 2eme année qu’il a remarqué ce problème.

Vous lui prescrivez un antihistaminique per os via la plateforme ainsi qu’un dosage des IgE spécifiques des pollens. Il pourra imprimer les ordonnances et se rendre dans la pharmacie et le laboratoire les plus proches de chez lui. Vous lui proposez de discuter des résultats lors d’une prochaine téléconsultation dans quelques jours.

Il existe bien entendu beaucoup d’autres situations dans lesquelles la téléconsultation par visioconférence est adaptée ! A vous de considérer lesquelles, mais également pour quels patients.

 

Dr C. Lewandowski

Publié par David Lefeuvre

     
    Google + Linkedin Imprimer