Pédopsychiatrie : 3 cas où proposer la téléconsultation à vos patients

Les demandes de consultation en pédopsychiatrie peuvent tout à fait bénéficier elles aussi d’une consultation à distance. Depuis le 15 septembre 2018, elles sont remboursées par l’Assurance Maladie au même titre qu’une consultation en cabinet selon l’avenant télémédecine

Pour vous aider à identifier les situations pour lesquelles la téléconsultation vous est utile en pédopsychiatrie, Medaviz.io vous propose trois cas concrets :

 

  1. Les terreurs nocturnes

 

La maman du petit Lucas, âgé de 4 ans, vous contacte pour des rêves bizarres depuis quelques semaines. En effet, elle est réveillée dans la nuit par des cris et une agitation de son fils. Lorsqu’elle se rend à son chevet, il ne se réveille pas mais s’agite dans son lit et ne se souvient ensuite de rien.

Vous suivez Lucas depuis sa naissance et vous savez qu’il ne présente pas de problème de santé particulier. D’après ce que la maman vous décrit, il semble bien s’agir de terreurs nocturnes banales qui sont apparues depuis qu’il ne fait plus de sieste.

Tout comme pour une consultation normale, vous lui expliquer l’importance de reprendre les siestes dans son cas, et de ne pas le réveiller en cas de crise. Vous rassurez la maman et vous lui proposez de refaire une téléconsultation si nécessaire dans quelques semaines.

 

  1. L’énurésie nocturne

 

Vous avez déjà rencontré Thomas, âgé de 8 ans, à plusieurs reprises avec ses parents pour un problème d’énurésie nocturne primaire. Tous les examens complémentaires ont été faits et sont tous normaux. Il prend depuis quelques semaines un traitement que vous souhaitez réévaluer.

Comme ses parents ne peuvent pas se déplacer facilement à votre cabinet, vous lui proposez une téléconsultation. Grâce au traitement et aux mesures hygieno-diététiques, la fréquence des mictions a beaucoup diminué. Grace à la plateforme sécurisée de Medaviz.io, vous lui envoyez son ordonnance pour le renouvellement de son traitement depuis votre ordinateur, tout comme pour une consultation au cabinet.

Vous pourrez ensuite refaire une évaluation dans quelques semaines directement par visioconférence.

 

  1. La phobie scolaire

 

Anna, 14 ans, traverse actuellement une période difficile qui se traduit par une phobie scolaire. Elle refuse d’aller à l’école et de sortir de chez elle depuis quelques semaines. En attendant de pouvoir bénéficier d’une prise en charge pédopsychiatrique, vous lui proposez une téléconsultation pour évaluer son état psychologique.

Comme elle ne souhaite pas sortir de chez elle, ses parents avaient de grandes difficultés à la faire consulter. La visioconférence vous permet de discuter avec elle comme au cabinet et d’essayer de comprendre les difficultés et les symptômes qu’elle présente.

Grâce à l’absence de carte vitale dématérialisée et la facturation en mode sésame sans vitale sur votre logiciel habituel, votre patiente n’aura rien à payer et vous serez rémunéré tout comme pour une consultation au cabinet. Vous pouvez même lui transmettre un certificat pour l’école.

Ce suivi régulier en téléconsultation lui permet progressivement de venir consulter à votre cabinet et d’accepter une prise en charge en pédopsychiatrie.

La téléconsultation va donc permettre de solutionner beaucoup de problème avec un faible besoin d’équipement.

 

Dr C. Lewandowski

Publié par David Lefeuvre

Responsable Marketing chez Medaviz

 
Google + Linkedin Imprimer