Psychiatrie : 3 cas où proposer la téléconsultation à vos patients

A partir du 15 septembre 2018, la téléconsultation s’invite dans la pratique médicale de tous les médecins avec son remboursement par la Sécurité Sociale. Grâce à la visioconférence et à la connexion sécurisée de Medaviz.io, vous pouvez à présent proposer des consultations à distance et envoyer directement vos prescriptions à votre patient. De plus, il y a très peu de contre indications à cette pratique.

La psychiatrie est une spécialité de choix pour la téléconsultation. Avoir accès au domicile du patient et à son environnement peut être très utile dans sa prise en charge. Du fait de la maladie, certains patients peuvent avoir des difficultés à maintenir un suivi de façon régulière.

La téléconsultation est une solution très utile dans de nombreux cas :

 

  1. La rechute dépressive

 

Madame X, âgé de 65 ans, vous consulte régulièrement pour une dépression qui évolue depuis quelques années, après le décès de son mari. Elle allait plutôt mieux ces derniers mois et a même pu aller en vacances il y a quelques semaines. Cependant à son retour, elle a fait une mauvaise chute et s’est cassé le col du fémur. De retour à son domicile, elle a du mal à se déplacer pour venir à vos rendez-vous. Elle vous sollicite donc pour une téléconsultation.

Son immobilité actuelle a provoqué une rechute dépressive dont vous discutez lors de l’entretien. Grâce à l’absence de carte vitale dématérialisée et la facturation en mode sésame sans vitale sur votre logiciel habituel, votre patiente n’aura rien à payer et vous serez rémunéré comme pour une consultation habituelle au cabinet.

Via Medaviz.io, vous pouvez même lui transmettre son ordonnance de médicaments avec les modifications nécessaires et lui proposer une nouvelle téléconsultation la semaine suivante.

 

  1. La psychose chronique

 

Vous suivez depuis quelques années monsieur Y, âgé de 32 ans, qui souffre de schizophrénie depuis l’âge de 22 ans. Cela fait déjà deux fois qu’il repousse son rendez-vous au cabinet. Vous lui proposez donc une téléconsultation pour évaluer son environnement, et lui renouveler son ordonnance.

Méfiant au départ, il accepte votre proposition et vous explique avoir interrompu son traitement depuis quelques jours car il n’arrivait pas à sortir de chez lui. Soulagé par ce système de téléconsultation, il accepte de reprendre son traitement et de faire une nouvelle téléconsultation dans quelques jours.

 

  1. L’insomnie

 

Madame Z, âgée de 45 ans, vous demande une téléconsultation pour des troubles du sommeil. Elle a déménagé récemment dans une autre région mais elle souhaite poursuivre son suivi avec vous pour son trouble bipolaire.

Après quelques minutes d’entretien, elle vous explique que son temps de sommeil a diminué depuis quelques jours et qu’elle suspecte une récidive d’épisode maniaque. Tout comme au cabinet, vous discutez de ses symptômes. Sous Lithium habituellement, vous lui prescrivez une lithiémie de contrôle directement via Medaviz.io. Elle pourra ainsi faire la prise de sang et vous communiquer les résultats lors d’une nouvelle téléconsultation dans quelques jours.

Tout comme pour une consultation au cabinet, vous pouvez continuer le suivi et lui prescrire son traitement à distance.

 

Dr C. Lewandowski

 

Publié par David Lefeuvre

     
    Google + Linkedin Imprimer