Quelles sont les étapes de la téléconsultation ?

Depuis le 15 septembre 2018, la technologie s’invite dans votre cabinet avec la possibilité de proposer à vos patients une consultation à distance via Medaviz.io au même prix qu’une consultation classique.

L’objectif de l’assurance maladie est clair : lutter contre les déserts médicaux et faciliter le quotidien des patients atteints de maladies chroniques. Cependant, quels sont les patients qui peuvent en bénéficier ? Dans quelles conditions la téléconsultation est-elle remboursée ?

Pour vous aider à intégrer la téléconsultation dans votre pratique quotidienne, Medaviz.io vous explique chaque étape :

 

  1. La prise de rendez-vous

 

La téléconsultation est disponible uniquement avec votre accord en tant que médecin traitant ou spécialiste en accès direct (gynécologue, ophtalmologue, pédiatre, psychiatre). Il s’agira obligatoirement d’un patient que vous avez rencontré lors d’un premier rendez-vous à votre cabinet au cours des 12 derniers mois et dont vous possédez le dossier médical.

Pour déterminer la date et l’heure de la téléconsultation, il lui suffit de prendre un rendez-vous avec votre secrétariat ou bien directement en ligne sur Medaviz.io.

 

  1. La connexion à Medaviz.io

 

Pour garantir la confidentialité de vos échanges, vous avez besoin de vous connecter, le patient et vous-même, sur la plate-forme sécurisée de Medaviz.io qui protège les données médicales que vous allez échanger. L’Assurance Maladie n’autorise le remboursement que si la téléconsultation a été réalisée en visioconférence, c’est-à-dire grâce à une caméra.

Les avis téléphoniques ou par d’autres logiciels de communication ne sont pas reconnus comme de la téléconsultation et doivent donc être donnés à titre gratuit.

 

  1. La téléconsultation en elle-même

 

Au cours de la téléconsultation, vous pouvez poser les mêmes questions à votre patient que celles que vous auriez pu poser au cabinet. Comme vous ne disposez pas de l’examen physique, n’hésitez pas à insister en posant le plus de questions possibles.

Grâce à la caméra, il est aussi possible de demander à votre patient de montrer des parties de son corps pour mieux l’examiner à distance. La connexion sécurisée de Medaviz.io vous permet aussi d’envoyer facilement vos documents comme une ordonnance pour des examens complémentaires ou un traitement.

Vous pouvez aussi refuser à tout moment une consultation à distance si la pathologie du patient nécessite un examen physique par un spécialiste, en urgence, ou à votre cabinet.

Enfin, n’oubliez pas de rédiger un compte rendu à ajouter au dossier médical de votre patient.

 

  1. Le paiement

 

Comme la carte Vitale ne peut être lue à distance lors de la téléconsultation, il vous suffit de facturer votre patient en mode Sesam sans vitale. Vous pouvez éditer une feuille de soin que vous transmettez par la suite à la Sécurité Sociale grâce à votre logiciel métier.

Le paiement va se faire le plus souvent par paiement en ligne. L’acte est facturé au même tarif d’une consultation classique, entre 23 et 58 € en fonction de votre spécialité (toujours hors dépassements d’honoraires). Le remboursement est pris en charge par la sécurité sociale à hauteur de 70 % et les 30 % restant par la complémentaire santé de votre patient.

 

Mais alors quels sont les pour et les contre de la téléconsultation ? 

Dr C. Lewandowski

 

Publié par David Lefeuvre

     
    Google + Linkedin Imprimer