[COMMUNIQUE] Ouverture de la Téléconsultation pour tous : 3 cas d’applications concrets

À compter du 15 septembre prochain, la téléconsultation remboursée entrera en vigueur en France suite à l’accord signé en juin dernier par l’Assurance Maladie et l’ensemble des syndicats de médecins. Une véritable révolution, à l’heure où plus de 2 000 000 de consultations médicales ont lieu chaque jour en France. Concrètement, qu’est-ce que cela va changer pour les médecins et leurs patients ? Comment se passeront les futurs rendez-vous médicaux ? Illustration avec le docteur Lewandowski, médecin, et Medaviz.io, la nouvelle solution de téléconsultation de Medaviz, le spécialiste français de la télémédecine.

 

Une solution adaptée aux spécificités de la téléconsultation

 

En lançant sa plateforme dédiée Medaviz.io, Medaviz ambitionne de faciliter le quotidien des médecins à l’heure de la téléconsultation. Cette solution leur permettra à la fois :

  • d’organiser leurs rendez-vous en téléconsultation,
  • d’effectuer leurs téléconsultations par visioconférence avec leurs patients,
  • d’accéder à leur historique de téléconsultations,
  • d’envoyer, en un clic, compte-rendus et ordonnances de façon sécurisée
  • de gérer la facturation et le remboursement des téléconsultations
  • d’accéder au réseau de médecins remplaçants Medaviz

 

Dans moins de quinze jours, il sera en effet possible de consulter son médecin traitant par visioconférence et d’être remboursé au même titre que pour une consultation physique. Pensé dans le but de faciliter l’accès aux soins pour tous, ce bouleversement des usages dans le domaine médical apporte une réponse concrète à la question des déserts médicaux, et offre une solution adaptée aux personnes les plus isolées

Réaliser des consultations à distance par visioconférence soulève cependant des interrogations :

  • Pour les professionnels de santé : dois-je réinventer mon métier de médecin ? Quels sont les changements au quotidien ?
  • Pour les patients : comment cela va-t-il se passer ? Serai-je bien remboursé ?

 

Pour répondre à ces questions, le docteur Lewandowski détaille trois exemples de cas courants pour lesquels les médecins pourront proposer la téléconsultation à leurs patients :

 

Le cas du renouvellement d’ordonnance

De nombreux patients ont pris l’habitude de déposer leur ordonnance de traitement chronique au secrétariat pour qu’elle soit renouvelée. L’ordonnance est souvent ressortie du dossier par la secrétaire elle-même, qui n’a pas accès aux changements récents de molécule ou de posologie, et l’ordonnance est signée machinalement.

Grâce à la téléconsultation, les patients peuvent gagner du temps occasionnellement : en cas de déplacement ou de panne de médicament, en cas d’immobilisation momentanée, en cas de surcharge de travail personnel, etc. Le médecin pourra ainsi les questionner sur la tolérance du traitement, la survenue d’événements récents, ajuster un antalgique, prescrire une analyse biologique ou radiologique pour explorer un symptôme, et les inciter à revenir en discuter prochainement de vive voix, une fois l’examen réalisé”.

 

Lorsqu’une patiente est atteinte d’une cystite

La prescription d’antibiotique monodose pour la cystite de la femme jeune est un cas d’application idéal de téléconsultation. Attention cependant à s’assurer qu’il n’y a pas de douleur dans les fosses lombaires, et à vérifier qu’elle n’est pas porteuse d’une bactérie multirésistante.
Il ne s’agit pas simplement de prescrire l’antibiotique, mais également de donner des conseils adaptés pour éviter les récidives, partager des consignes de surveillance, et rappeler les motifs de consultation en urgence. Ceci peut être effectué facilement à distance, avec une patiente coincée au travail ou à la maison avec des enfants en bas âge
”.

 

Réévaluer un patient en post-consultation
Trouver du temps pour voir un patient en consultation n’est déjà pas facile, que dire alors des disponibilités pour les réévaluations… Grâce à la téléconsultation, le médecin peut réévaluer ses patients plus facilement. La bonne efficacité des antibiotiques, la bonne tolérance d’un nouveau traitement médicamenteux, la bonne évolution d’une pathologie aigüe sont des exemples de situations qui peuvent être gérées en téléconsultation. Peuvent aussi s’y ajouter l’explication de résultats d’examens complémentaires, la délivrance d’une ordonnance et de conseils hygiéno-diététiques”.

 

Des indicateurs au vert

 

Terminés les déplacements superflus et le temps passé à attendre dans la salle d’attente pour les questions médicales du quotidien. Le rendez-vous en téléconsultation est programmé en amont, dans le respect du parcours de soin, exactement comme pour une consultation classique. Via l’application sécurisée Medaviz.io, le patient se connecte en visioconférence et accède à une salle d’attente virtuelle en attendant que son médecin se connecte à son tour. La consultation se déroule ensuite de la même manière qu’au cabinet. A l’issue de l’échange, le médecin adresse son ordonnance au patient de manière sécurisée ; celui-ci règle la consultation via la plateforme, puis est remboursé automatiquement sur la base de remboursement d’une consultation classique.

 

Même si l’adoption et la pratique de la téléconsultation sont laissées à la libre appréciation des médecins, les conditions sont enfin réunies pour qu’ils s’approprient en masse ce nouveau mode d’échange avec leurs patients. “La téléconsultation apporte de nombreux avantages pour les médecins, explique Guillaume Lesdos, cofondateur et président de Medaviz. Elle représente tout d’abord un gain de temps, d’un point de vue administratif et pour les consultations simples (renouvellements d’ordonnance, traitement ponctuel, suivi…). Elle leur permet également de mieux suivre leurs patients, en accédant plus facilement aux patients les plus isolés et en prévenant des déplacements inutiles. Enfin, elle leur permet de développer leur cabinet en ligne de manière totalement sécurisée.”

 

“Les plateformes comme Medaviz.io facilitent la révolution qu’est la téléconsultation dans le quotidien des médecins, et favorisent les échanges avec leurs patients notamment les plus isolés. En s’équipant simplement d’un ordinateur avec webcam, d’une bonne connexion internet et d’un accès à la plateforme, le médecin peut interpréter certains symptômes visuellement et, dans certains cas, demander au patient de réaliser des mouvements ou des auto-mesures (tension artérielle, glycémie..). La téléconsultation peut même s’avérer plus efficace que la consultation en face-à-face, par exemple dans le suivi des asthmatiques pour lesquels le médecin peut agir plus rapidement.” explique le docteur Spalaïkovitch, directeur médical de Medaviz.

 

Publié par David Lefeuvre

     
    Google + Linkedin Imprimer